GUERRE DE FRANCE

 

 

Préparation des citoyens-soldats Français au combat sur le territoire national.

 

 

 

Accueil Liens Contacts

 

GdF Analyse
Gardes Territoriales
Formation Militaire
Information
Le renseignement
Les adversaires
Bibliographie
Videos
Sites Internet
Pages Facebook
Tir Armes Airsoft
Survivalisme
Recrutement
Vieux éditos
Divers
Glossaire

 

MISE À JOUR DU 27.05.2017

 

Les articles sont classés dans l'ordre chronologique inverse

 

 

 

 

https://fr.sputniknews.com/presse/201703151030466551-europe-crise-migratoire-armee-populaire/ 

 

 

 

 

 

MODIFICATIONS DU SITE


Mise à jour du 27.05.2017

 

Ajout d'un lien sur le site de Michel Goya

(auteurs, historien, conférencier, "vu à la télé")

 

LA VOIE DE L'ÉPÉE 

http://lavoiedelepee.blogspot.fr/ 

Site de Michel Goya, auteur, historien https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Goya

https://www.youtube.com/watch?v=1rT4SA2Yhmg 

 

 

Modification du commentaire sur Google Earth

 

 

 

ÉDITO du 27.05.2017

 

 

Bonjour,

 

Emmanuel Macron, c'est Hollande bis. Avec toutes les conséquences pour l'armée Française, qui, bien que chancelante, est un des derniers bastions souverainiste.

Le ministre des armées (et non plus de la défense) est une "Européiste hystérique". L'Etat Major avait commencé à s'organiser pour la défense du territoire national. Patatras, il va perdre son temps en discussions stériles pour la constitution d'une organisation Européenne plutôt fumeuse. Quant à la décision de faire la guerre, tu peux toujours attendre :

https://www.youtube.com/watch?v=1rT4SA2Yhmg 

L'attentat de Manchester a entraîné l'engagement de l'armée Britannique sur son propre sol !

J'ai un défaut, je suis un cavalier, pas un hasard. Au départ j'ai donc étudié le concept de Garde Territoriale sur un mode offensif. Compte tenu des incertitudes politiques, il est sage de commencer par constituer des groupes de défense de quartiers, de villages en zone bleue et de prévoir l'exfiltration des familles et amis résidents en zone rouge ou orange (les survivalistes sont des précurseurs en la matière).

Signe encourageant : selon un média pro-Russe des "armées populaires" sont mises en place en centre Europe (voir ci-dessus), pour garder les frontières, extérieures et bien entendu intérieures.

Il y a un excellent exemple de Garde Territoriale, celle constituée en Angleterre par Tom Wintringham (un communiste qui avait fait la guerre d'Espagne) après la débâcle de mai 1940. Fin juin, les volontaires étaient 1.5 millions avec une organisation en "îlots de résistance" en "toile d'araignée", une défense en profondeur donc. C'est exactement ce qui convient pour la Guerre de France.

 

https://en.wikipedia.org/wiki/Tom_Wintringham 

 

 

Aux armes citoyens ! Formez vos bataillons !

 

Colonel Napoléon de Guerlasse (pseudo),

 

 

Pour les éditos précédents, c'est par ici.

 

 

 

 

 

 

BUT DE CE SITE

 



Ce site est dédié à la préparation militaire de la guerre qui se profile sur le territoire métropolitain.
L'objectif est de faire prendre conscience aux citoyens-soldats Français de la réalité de la menace, de sa nature.
Ensuite guider ceux qui veulent ne pas baisser les bras, ne pas se laisser faire, dans leur préparation individuelle, puis à s'organiser par quartier, ville, département, selon les opportunités locales ou au niveau national.
Parmi vous il y a des officiers qui ont appris à définir des missions, à faire du renseignement, à organiser leur unité en fonction du terrain (voir PAGE "RENSEIGNEMENT"). Comme je le démontre, ce travail de débroussaillage a un caractère d'urgence. Après, avec le système D, ça le fera.
Je m'adresse tout particulièrement aux sous-officiers et caporaux expérimentés, car leur rôle sera essentiel pour la cohésion de leurs groupes, où figureront des volontaires peu entraînés.
A mon sens, un "civil" est une personne qui n'a reçu aucun apprentissage militaire. Je considère a contrario qu'un civil (c'est mon cas) qui a fait son service militaire ou a été soldat professionnel reste toute sa vie un "militaire", un citoyen-soldat. 
C'est bien entendu intentionnellement que j'ai choisi le tableau de Delacroix comme en-tête : car nous en sommes là.
Nous sommes le camp patriote, nous avons la France chevillée au corps, les lois de la République sont à respecter.
Jusqu'à la limite fixée par la déclaration des droits de l'homme de 1793, dans son article 35 :
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs". Ce texte n'a plus de valeur juridique. Mais qui peut empêcher un peuple de le remettre en vigueur en pleine guerre ?
En face, nous aurons des insurgés, motivés par la destruction de la France éternelle et la mise à bas de sa République.