GUERRE DE FRANCE

 

 

Préparation des citoyens-soldats Français au combat sur le territoire national.

 

 

 

Accueil Liens Contacts

 

 

LES ADVERSAIRES POTENTIELS

 (ou l'ENNEMI)

 

MISE À JOUR DU 24.04.2017

.

 

 

 

Face au camp loyaliste, les ennemis et adversaires sont multiformes, fluides, non homogènes, imprévisibles.

J'emploie à dessein le présent et non pas le futur (sera).

Les unités de GARDES TERRITORIALES auront face à elles des adversaires et/ou ennemis très variés (c'est sans doute une première dans la longue histoire des armées) :

-- En premier lieu les "tenants du système islamique" (TSI), principalement musulmans d'origine (familiale, on est musulman par son père), ou convertis (souvent les plus radicalisés et les plus dangereux). Rappelons, pour raison de 17° Chambre, que tous les musulmans ne sont pas des TSI, mais que les combattants face au camp loyaliste seront majoritairement musulmans.

-- A ce noyau de base, s'ajouteront par affinité et "esprit de quartier" (on ne peut pas dire clocher !), solidarisés du fait de proximité, de haine partagée de la police (et donc de l'armée), et des blancs (kouffars, babtous, faces de craie...), d'intérêts financiers dans les trafics (drogue en particulier). Cela concerne en particulier les Africains sub-sahariens, même d'origine et de culture catholique.

-- Il faudra tout particulièrement se méfier des femmes, que la taqqiya autorise à se comporter de manière contraire aux principes du Coran pour endormir la vigilance de nos hommes. Les "poseuses de feu" du FLN ont été très efficaces.

-- Les milices gauchistes, anarchistes, zadistes, antifas etc..., aux ordres de la "nébuleuse d'extrême gauche", mais les instructions viennent peut être de très haut dans les rouages de l'Etat. J'ai personnellement toujours été frappé par la capacité d'obéissance et de mobilisation des organisations de cette nature, on en a eu un exemple frappant avec les émeutes de Nantes (février 2017). Si cela démarre au moment opportun et s'arrête de la même manière, c'est bien que des ordres sont donnés. La liste de ces organisations est impressionnante (à suivre). Repérer à l'avance leurs sièges, membres et habitudes sera très utile s'il faut passer à l'action.

-- Les bataillons boboïdes des "humanistes", "droitsdelhommistes", bizounours, idiots utiles etc... Certes, à la moindre gesticulation, ce sera l'envolée de moineaux, mais les avoir dans les pieds, et surtout dans le dos en cas d'encerclement des ZNF, va obliger les unités sur le terrain à combattre de manière classique en ZUB d'un côté, et de faire du contrôle de mouvement de foule de l'autre. Pas simple. Leur principal inconvénient est que leur masse permet des infiltrations, diversions et manipulations par ou au profit des combattants.

.

ORGANISATION ET METHODES DE L'EI :

ORGANISATION ET METHODES DE L'EI.pdf

Lien vers le site de Jean Lafontaine (pseudo), sans doute une des personnes les plus compétentes (et passionnante) sur le sujet de l'Islam : http://islametoccident.fr/

 

ETAT DES LIEUX :

Les documents ci-dessous donnent une indication sur l'état des lieux de la radicalisation (mars 2017). Ils ne tiennent pas compte de l'afflux en retour des combattants de Syrie (et d'ailleurs), qui, du fait du prestige et de l'expérience qu'ils peuvent mettre en avant, peuvent chacun commander un groupe de 8 à 10 djihadistes. Pour déloger un tel groupe bien organisé d'un immeuble, il faut au minimum une demi-compagnie d'infanterie (159 hommes), bien équipée en moyens d'appuis.